L'Encéphalomyélite

LCF

A tue et à toi*

(Pour que cela ne tue ni toi ni lui)

 

 

L’encéphalomyélite   (Encéphalitozoone)

 

 

Loin de me substituer aux sommités que sont les vétérinaires, je ne rapporte ici q’une synthèse des différentes recherches effectuées dans mes lectures et sur la toile. Il est une règle à ne pas enfreindre, lorsqu’un de vos animaux tombe malade : c’est de consulter les hommes en blancs (les vétos pas les juges, o.k. ?) même si vous êtes certains de vos diagnostics : A chacun son métier !

 

1

Nous disserterons donc entre nous, sur une maladie assez peu connue, infectant entre 50 et 90% des lapins d’élevage et de compagnie (selon les pays), mais heureusement le protozoaire incriminé ne développe pas systématiquement la maladie. Explications : a) Certains de nos élèves bénéficieraient d’un meilleur système immunitaire. b) La non-clarification d’une génétique mal définie.

 

Le parasite en cause appelé encephalitozoon cuniculi : pour faire court e-cuniculi se transmet par la mère via le sang, le lait maternel, et les urines.

 

Logé dans les reins d’un animal, il peut en évacuant ses urines, contaminé un autre lapin qui mangerait à son tour des aliments ainsi souillés. Une fois ingérer le protozoaire véhiculé par le flux sanguin se logent dans le cerveau, les reins et la moelle épinière.

La contamination aérienne est rare mais possible via les poumons (chaleur élevée dans le clapier : évaporation)

Attention aux aliments souillés par l’urine et les crottes des rongeurs qui eux aussi sont atteints par cette maladie (humidifiez les avec un désinfectant, ramasser et brûler les déjections)

 2

Symptômes : principalement rénaux, ophtalmiques, et bien sur neurologiques.

- Syndrome vestibulaire (intérieur des oreilles) entraînant une perte d’équilibre, torticolis)

- Paralysie

- Déficience motrice de l’arrière-train- (Paralysie d’une ou deux pattes AR)

- Uvéite (yeux)

- Perte d’appétit

- Fatigue

- Abreuvement excessif

- Incontinence

-Insuffisance rénale

-Mouvement involontaire et saccadé des yeux

Diagnostic

- Analyses sanguines : 2 prises de sang sont nécessaire à 20 jours d’intervalle, le résultat positif prouve seulement que le lapin à été exposé au parasite, mais non qu’il serait responsable des symptômes.

- Radio ou scanner pour rechercher d’autres causes de problèmes neurologiques. Dans le cas d’éleveurs amateurs cela semble peu réalisable

- Analyses d’urine pour la recherche des spores

- Biopsies des tissus atteints : risques élevés (infection, hémorragie) et opération coûteuses.

Traitements :

Peu nombreux, souvent non efficace et onéreux, parfois durant plusieurs semaines.

Une fois la maladie dépistée, il faut consulter un vétérinaire pour qu’il définisse le traitement le plus approprié.

Uniquement pour information--- Ex de posologie : mettre le lapin sur -  panacur (2,5% 0,8cc pendant 3 semaines ensuite 1 fois par semaine pendant 2 mois) Dans certains cas, il faut envisager des séquelles et parfois aucune amélioration.

 

Quelque soit votre décision concernant votre lapin, la maladie est souvent irréversible, il est fortement conseiller de désinfecter l’environnement de ce dernier ; L’eau de javel (ou tout autre désinfectant approprié) permet une destruction totale des spores. Pour les clapiers en béton le chalumeau est un bon investissement pour l’éleveur amateur

 

N’oubliez pas que le risque de contamination du lapin à l’homme est possible (1er cas déceler en 1959 sur un garçon de 9ans) surtout si le sujet est immunodéprimé : Personne ayant subi des greffes, porteur du sida, transplantation etc. nouveaux nés ; Il peut aussi provoquer des hépatites et des conjonctivites. Ces personnes et les éleveurs doivent se laver les mains après avoir toucher le ou les lapins quelles élèvent, éviter le contact avec les urines et maintenir les cages parfaitement propres.

 

Malgré tout le risque de transmission reste faible si vous respecter les principes d’hygiène adéquats -lavage des mains, désinfection de celles-ci par friction hydro-alcoolique ; porter si possible une blouse lors de votre visite aux clapiers ; utilisation de bio super* (superphosphate de chaux : une poignée lors du nettoyage) ambiance d’élevage la plus saine possible, etc.-

 

A Bientôt

Manu

3

* Polar de San-Antonio(Frédéric Dard)

Source :

-Voir : maladies.rongeurs. net

-Voir bienvenue chez Sam Teddys

-L’élevage rentable des lapins –R Gianinetti -Editions DE VECCHI

- Tapez : e-cuniculi sur le net

 

 

*BIOSUPER Evolution

BIOSUPER EVOLUTION est une poudre d'hygiène universelle minérale, à teneur optimisée en superphosphate de chaux (P < 6%), qui:
• Assèche fortement les urines, l'air ambiant, et stoppe les fermentations,
• Assainit sols et airs ambiants en abaissant le pH de la litière
• Stoppe net l'ammoniac et les mauvaises odeurs.

 

 

Date de dernière mise à jour : 08/02/2015